Mon premier helpX chez Terry et son « Native Tree Café » !

Le helpX… quelle expérience ! Avant toute chose, c’est une belle façon d’échanger sur ce qui nous différencie ou nous rassemble, mais c’est aussi et surtout un moyen de voyager pas cher. En mon sens, c’est la solution idéale pour un/des backpacker(s) qui  souhaitent un contact rapide avec l’habitant, histoire d’être en totale immersion…

Finit les noodles, à moi la bonne bouffe !

Finit les noodles, à moi la bonne bouffe !

Mardi 23/06, 11h30. Il est temps pour moi de rendre les clés de la « Room 9 », de prendre mes 2 backpacks et d’aller prendre l’Intercity direction Mangatarata pour mon premier helpX. Terry, mon hôte, m’attend à son café. Après 1h de bus, je descends à Maramarua, à quasi 5/6 kms de ma destination finale. Le temps pour moi de prendre mon café, de becter mes 2 sandwiches et hop, « it’s time for hitchhike dude ! » (C’est parti pour l’auto-stop !). Un sentiment d’excitation et de d’inconnu m’envahit. Même pas le temps de faire 50m qu’un camion s’arrête à l’arrache en haut de la côte ! J’entends le conducteur crier un « Are you hitchhiker ? » YES, I AM !

Walter Cooper. Voilà à qui j’ai affaire. Un type incroyablement génial !.. et d’une gentillesse. Il me dépose exactement là où je veux, ce n’est même pas sur sa route. En descendant, il me donne une carte de visite sur les Mormonts en me disant que si j’avais besoin de quoique ce soit tout au long de ma route, je les appelle et ils seront toujours là pour moi. Intérieurement, je ris en pensant à l’idée que l’on a des Mormonts en France. Bref, en Nouvelle-Zélande, tout est différent, mêmes les religions et les croyances…
Je n’en reviens pas de ce que je viens de vivre l’instant de 10min. Je kiffe l’auto-stop ! Me voilà arrivé au « Native Tree Café » !

6 jours en tant qu'helper. Une excellente expérience !

6 jours en tant qu’helper. Une excellente expérience !

Je débarque du haut de mes 1,85m, le temps de lâcher un « Hello everybody. My name is Florent ». Il est 15h30 et ils ferment dans presque 30min. Le café est quasi vide. Terry fait les présentations. Une des employés me demande si j’aime la bière (Euuuh tu me demandes ça à moi ?! 😛 )…
16h. Je les aide à la fermeture, je fais un peu de cleaning (je passe la serpi). Après ça, c’est apéro ! Huum, je sens que je vais me plaire ici. Ils me font découvrir la « Waikato Beer ». On boira au moins une bière tous les jours après les fermetures.

La bière du District de Waikato

La bière du District de Waikato

Pendant ces apéros, c’est le moment où je parle avec toute la team. Autant dire, par moment, de grands moments de solitude: ils parlent carrément super vite ! OK, ça va être chaud pour communiquer… En résumé, j’ai pas tout compris mais heureusement que je capte les mots-clés, je comprends au moins l’essentiel de la phrase et je suis capable de leur répondre. Maintenant j’ai pas le choix: je dois communiquer ! Bon je parle pas un anglais parfait mais un anglais suffisant pour être compris par tous. Ouuuf ! On aura quand même bien ri…

Of course, j’ai pas fait que boire pendant cette semaine. 😀 😀 Je suis quand même venu travailler, ne l’oublions pas ! Terry m’annonce que je ferai du « water blasting » (nettoyage au karsher), « cleaning » (nettoyage) et « gardening depending the weather » (jardinage selon le temps). OK, ça me va ! Ils annoncent beau jusqu’à dimanche. Ca va être cool !
Hop, on monte dans la voiture et on rentre chez Terry. Il est 17h30 et il fait déjà nuit ! Ce soir, pas de noodles pour dîner mais le début de la réadaptation avec le vrai bon manger.
Ce soir, je mange vraiment bien: une belle assiette de « cottage pie » (spécialité anglaise), sorte de hachis parmentier, accompagné d’un petit vin sec/moelleux de Nouvelle-Zélande. Quel changement !

« Cottage Pie » & Villa Maria, que demander de plus !

Après ce grand repas, on discute un peu. Il met la « One », première chaîne du pays, où ils parlent tous dans une langue bizarre. Je pense que c’est de l’anglais… Oooh shit !

En résumé, mon boulot sur place:
– je ne commence qu’à 10h30 et j’ai des horaires relativement cool,
– je termine le plus souvent à 16h30,
– il fait beau, du coup je travaille dehors en short et t-shirt (je me croirai presque en été !).
Dans l’ensemble, j’ai fait un boulot vraiment pas fatigant. Mon job a été de nettoyer au karsher de grandes tables en bois (check sur la 2ème photo de l’article), nettoyer le grand auvent (la même photo) et de faire du jardinage (souffler des feuilles et arracher de l’herbe).
C’est pas tout mais bosser, ça ouvre l’appétit. A ce niveau, rien à redire. C’est carrément l’extase. Je mange comme un vrai roi. Je vous laisse saliver avec les photos des plats que j’ai pu apprécier tous les jours…. 😀 😀

Le

Le « Native Tree Café », l’endroit où tu te pètes le bide !

Sinon, vous connaissez les « 3B » ? A Mangatarata, j’ai pu faire les « 3B ». Look:
1 –> « B » comme Bosser
2 –> « B » comme Bouffer
3 –> « B » comme Bouger
… oui parce qu’il n’y a pas que la bouffe et le boulot ! Il y a aussi quelques highlights dans les alentours.

Terry m’a amené voir un coucher de soleil à 20min en voiture de là où il habite. Idéal pour avoir une vue de dingue sur « Firth of Thames » et la péninsule du Coromandel. Magique !

180° de plaisir sur le Coromandel

180° de plaisir sur le Coromandel

Just awesome...

Just awesome…

Après cette petite balade, j’ai eu la chance d’aller me baigner dans des sources d’eaux chaudes. Pur moment de kiff. Je vous laisse imaginer… Il est 18h30, il fait quelque chose comme 7/8°C, sous un ciel étoilé au possible, dans une eau à environ 40°C. Regarder les étoiles en position planche, je recommande sans hésitation ! 😛

Le bassin, construit dans les années 60, est juste au-dessus des sources d'eaux chaudes..Il y a comme des mini-geysers à des endroits !

Le bassin, construit dans les années 60, est juste au-dessus des sources d’eaux chaudes..Il y a comme des mini-geysers à des endroits !

Pour mon dernier jour, la journée a été riche en émotions: assister au lever du soleil et conduire la voiture de mon hôte ! Juste EX-CEL-LENT..

Une bonne raison de se lever tot...

Une bonne raison de se lever tot…

Conduite à gauche avec une automatique, c'est bon !

Conduite à gauche avec une automatique, c’est bon ! Auré, ça m’a rappelé l’Irlande ❤

Si jamais tu me lis Terry, un big Thank You ! Maintenant, il est temps de partir vers Ngatea. Mon bus m’attend pour m’emmener à Tauranga, ma prochaine étape. Là-bas, Betty & Ken m’attendent pour mon prochain helpX…

La suite au prochain épisode…

2 réflexions sur “Mon premier helpX chez Terry et son « Native Tree Café » !

  1. Pingback: Mon dernier roadtrip en Nouvelle-Zélande… – part.2 | Les aventures de monsieur Wellington

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s