Les chroniques d’un farmer – part.1

A la base, être un « fermier-blogueur » est chose aisée. Il suffit juste de se connecter au net entre chaque traite. Easy-Peasy. Sauf que, bien souvent, quand tu vis dans la campagne néozélandaise, le wifi coûte un bras. La solution la plus simple: aller à la librairie la plus proche. Sauf que, quand t’es fermier, t’as des horaires vraiment pas ordinaires (rappel à lire dans mon dernier article). Tu deviens alors un « squatteur ». Pas très flatteur hein… MAIS au moins, vous qui me lisez, pouvez suivre les aventures d’un « fermier-blogueur-squatteur » qui vit à l’autre bout de la planète…
1, 2, 3 ➡ Lancement de la 1ère chronique « Levons le voile sur la Waitaki… »

20160204_211203

Coucher de soleil – Glenavy/Hilderthorpe (home)

Mardi 2/02, 10h30. Après-midi off. Il fait beau, vraiment chaud, ciel bleu, aucun nuage. C’est l’été quoi (vous bavez, hein ?! 😛 ). J’ai entendu parler d’un site (à quelques 60kms de là), assez spectaculaire et surprenant à la fois: Elephant Rocks. Vous vous en doutez, ce sont en réalité d’énormes rochers calcaires érodés par les intempéries aux formes (un peu fantasmées, il faut se l’avouer) d’éléphants ! Les images vues par-ci et par-là me plaisent. Je me lance dans l’aventure !
NB: si vous partez d’Oamaru, prendre la direction de Weston, puis Ngapara, puis Duntroon

La route est belle (il s’agit d’une scenic, la Waitaki Scenic Drive), vallonnée, très verte. Je me retrouve bien souvent solo au milieu de nulle part (ah si, il y a des troupeaux de vaches en patûre un peu partout)…
Après une bonne 20aine de minutes, t’attéris dans une sorte de vallée calcaire. Du jaune-marron partout. Ca pète aux yeux tellement c’est beau. Cette vallée est super connue pour ses fossiles encore visibles à l’oeil nu; elle est d’ailleurs classée et fait partie du Vanish World (dont vous pouvez visiter le centre à Duntroon moyennant $10). Je m’arrête à Anatini Whale Fossil Site, une vraie beauté de la nature, un grand terrain de jeu pour les géologues et un super décor de film. C’est d’ailleurs ici qu’une partie du film « Le Monde de Narnia: le Lion, la Sorcière Blanche et l’Armoire magique » a été tournée. En vrai, voilà ce que ça donne…

Après avoir flâné une bonne demi-heure, je continue ma route… Et 2min plus loin, je tombe sur ces fameux rochers… Juste Woaaaaaaaww! Je suis au milieu de nulle part, aucune voiture de stationnée. J’ai le site pour moi tout seul. Enfin presque…

20160202_115919

…au milieu, je retrouve… des veaux !

Je vais y rester un peu plus d’1h. C’est tellement beau.
Je vais aussi aider un australien à prendre une photo. Lui, il est là pour quelques semaines, il se balade essentiellement en vélo. Il revient d’Omarama. On va discuter un bon moment, à échanger sur nos vies, nos voyages, bref le discours typique du voyageur qui en rencontre un autre.
Puis, je fais la connaissance de Menche Nonoy (si mes souvenirs sont bons), un chilien d’une 60aine d’années. Aïe, l’enfer de parler en espagnol, surtout quand ton cerveau est programmé à parler anglais depuis 8 mois maintenant… Il me raconte qu’il est ici en vacances, venu voir sa fille, installée en NZ et mariée à un kiwi. Elle bosse dans une lechería, dixit milking farm, dixit ferme laitière. Il essaie de venir autant que possible, mais c’est pas évident pour lui. Il me parle de son pays. A l’écouter, ça me donne encore plus l’envie d’y aller ! Peut-être qu’un jour…
Il se prend pour un guide et m’embarque aux 4 coins du site (qu’il a l’air de connaître par coeur). Je pense que c’est son « repère ». Il me fait vraiment marrer…
Vous aussi découvrez Elephant Rocks avec Menche…

On finit par échanger nos contacts. J’ai du mal à relire son email. Il est désolé et me dit qu’il est analphabète… Menche, peut-être à un de ses 4 au Chili ! 😎
Je pars en direction d’Earthquakes, un autre site apprécié des géologues…

13h45. Mon estomac commence à crier famine. Je dévore ma pizza géante face à des gros blocs de calcaire, comme posés au pied de la falaise. C’est impressionnant, comme ma pizza ! XD
NB: pour vous y rendre, prendre direction Duntroon, puis Omarama. A la sortie du village prendre à gauche « Earthquakes Rd » et continuer à conduire…

Huuuuummm, ma foi, une bien belle journée !
17h. Et c’est reparti pour une spéciale « Tournez Manège – Cow Session » !


Mercredi 3/02, 16h45. Après une traite sans accros, je pars pour une balade sur la plage d’All Day Bay… Il fait toujours beau, toujours chaud, le ciel est encore bleu pétard, sans nuage. Aaaaaaaahhhh…IMG_20160203_185302

Plage « coup de coeur ». Je me suis promis d’y revenir pour une bonne baignade rafraîchissante !
NB: pour vous y rendre, direction Kakanui Beach et continuez jusqu’à voir le panneau « All Day Bay »…


Jeudi 4/02. Journée off. Je pars vers le lac Aviemore, pour une rando recommandée par l’I-Site d’Oamaru. Encore une belle journée d’annoncée.
10h30. Bouteille d’eau CHECK, crème solaire CHECK, sandwich CHECK, je me lance sur la Deep Stream Track, une balade d’environ 2h30 A/R au départ du lac.
Bon, certes, le cadre est magnifique (au pied des falaises, sentier escarpé et étroit, beaux panoramas), mais je reviens à la voiture avec un sentiment de frustration… je m’attendais à plus long, plus pittoresque, qui en jette quoi. Prochaine fois, je partirai plutôt faire la Benmore Peninsula Track, qui paraît-il, est bien plus belle !
Quelques photos de cette rando « flop »…

15h. Je rentre « chez moi », déçu de cette rando. J’espère me rattraper bientôt avec une vraie belle rando…


En exclu « Après la Waitaki, le Mont Cook »

Dimanche 7/02. Le réveil sonne à 6h. Cette fois, pas de traite, pas de vaches, non non. Direction Mont Cook. Ooooooooh yeaaaaaah !
Pour le coup, je m’embarque avec mon ami Russell, un ancien prof de géo à la retraite qui connait les montagnes comme sa poche. Il a été guide de haute montagne pendant 4ans dans le Fiordland. Il adore les alentours de la Routeburn Track (l’une des 9 Great Walks de NZ), va souvent se balader au Mont Cook, bref avec lui t’es assuré de partir dans de bonnes conditions.
Après 2h30, nous voilà débarqués. On choisit un grand classique: la Hooker Valley Track, qu’on finira par quitter (trop de monde !) pour aller direction Stocking Stream et remonter vers un glacier. Finalement, on discute, on s’arrête, on prend des photos, on prend le temps et on finit par perdre du temps… XD
Moi, je suis comme un gamin qui découvre un truc nouveau. Je suis émerveillé. Ce géant se dresse fièrement face à toi, et toi à côté tu te sens ridiculement petit… Je décide de grandir un peu, je prends de la hauteur en escaladant le sommet le plus proche, histoire d’en prendre plein la vue… Et effectivement, je vais en prendre plein la face.
Retour en images sur cette magnifique journée, juste au pieds des géants…

Poaaaaah, c’que c’était beau ! Monsieur Aoraki, je reviendrai c’est clair !
Petite indiscrétion: je prévois de faire la Mueller Track, rando sur 2jours avec 1 nuit en refuge. A ce qu’il paraît, les levers/couchers de soleil sont à se damner…

Clap de fin pour cette 1ère chronique.
Prochaine chronique à venir « 3 jours près de l’Otago Peninsula » !
A SUIVRE…

7 réflexions sur “Les chroniques d’un farmer – part.1

  1. Pingback: Les chroniques d’un farmer – part.3 | Les aventures de monsieur Wellington

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s