Les chroniques d’un farmer – part.3

1 mois de retard ! Rien ne va plus !!! Ne vous inquiétez pas, je suis toujours bien en vie, les mains entamées et les ongles un peu jaunis… Bientôt, je vous parlerai de Caramel, Devil Cow, Slow Motion, Teddy Bear, Monkey et les autres. Enfin, tout ça, ce sera dans 3 articles hein ! 😛
Avant toute chose, laissez-moi vous parler de mes randos coup de coeur, celles que j’ai pu faire pendant mes days off…
Prêt(e)s à voir de près un morceau de l’inland néozélandais ?! GO

20160224_110329

I love New Zealand ❤

24/02, 8h. Russell et moi on s’embarque pour Trotters Gorge, à environ une 40aine de minutes d’Oamaru. Le temps s’annonce correct. Ces derniers jours il a fait un temps mi-figue mi-raisin. On a checké sur le net; ils parlent d’une rando de 6h, avec belle vue depuis les hauteurs. Résultat des courses: on aura jamais trouvé cette rando (qui n’est pas indiquée) MAIS cela ne nous a pas empêché de gambader à travers des endroits vraiment bushy -comme on dit ici, de faire l’équilibriste en haut des montagnes et de manger des feuilles. Oui, oui, t’as bien lu: j’ai mangé des feuilles! Trop drôle. Donc, si un jour vous avez besoin de poivre pour vos pâtes/noodles et que vous êtes dans un campsite proche d’un bush, utilisez des feuilles d’Horopito !

Retour en images sur cette rando qui n’aura finalement durée que 2h ! XD

Parce qu’on a vraiment du temps devant nous, on continue notre journée vers Katiki Point & Moeraki lighthouse. Sur cette péninsule, on peut voir de près une autre colonie de manchots, ceux aux yeux jaunes (rappelez-vous j’avais pu voir de près les manchots bleus !). Un vrai régal ces petites bêtes à fourrure !!!


27/02, 12h30. 3 traites plus tard et une journée relax sur la plage d’All Day Bay, je décide de repartir m’aventurer dans la Waitaki Valley (déjà visitée à plusieurs reprises…). Il me reste encore une rando à faire: la Benmore Peninsula Track (mémo: je vous en parlais déjà ici). C’est pas une rando bien difficile et la vue depuis le sommet s’annonce vraiment pas mal.
Un beau moment face à la nature, belle, sauvage, puissante. Peu de mots me viennent à l’esprit. Je reste là, 10min, puis 20minutes. J’en oublie la chaleur écrasante. Je me sens petit, vraiment petit. J’aime définitivement ce pays pour ce qu’il offre au voyageur…


28/02, 9h. C’est toujours la tête dans les étoiles qu’on chausse nos chaussures de rando direction Herbert Forest ! Ce n’est qu’à 20min d’Oamaru et Russell connait bien. Cette forêt de presque 5 hectares, plantée essentiellement de pins, me rappelle étrangement la forêt des Landes… sauf qu’au milieu, on retrouve du bush ! En plus, avec un peu de chance, on peut croiser la route de pas mal d’oiseaux endémiques: des bellbirds, tuis, pigeons sauvages, fantails et autres espèces.
Cette rando de 6h, c’était du vrai concentré de bush, une rencontre avec la nature, une merveille à ciel ouvert, ma grosse bouffée d’oxygène de la semaine…

Voyez, autour d’Oamaru, il y a toujours quelque chose à découvrir !! Et à l’heure où j’écris cet article, je confirme n’avoir pas finit de tout explorer; je préfère me laisser du temps. De toute façon, je ne pars que fin avril… 🙂


23/02. La parenthèse qui fait du bien.
« 1…, 2…, 3… retour son OK, image OK. Quand tu veux. CLAP ».
Mon histoire passionne, intéresse la sphère, attire la curiosité, ce qui n’est pas pour me déplaire…
Après avoir été valorisé par @PureNewZealand sur Twitter par le service promotion officiel du pays (Hé ouais !), puis par Kiwipal, un site porté sur le conseil aux voyageurs avec à la clé des idées de circuits en NZ, c’est désormais au tour du Ô combien célèbre site PVTistes.net d’approcher Mr Wellington… Vous voulez en savoir plus hein ?! Va falloir prendre votre mal en patience les cocos !!! ✌✌

[NEWS]
➡ Dorénavant, avant de terminer mes articles, vous aurez le plaisir de lire les « Brèves fermières » !
Le principe: vous faire partager quelques faits divers (plus ou moins drôles) depuis ma dairy farm… En voici quelques-uns:
– Depuis le 1er février, on a changé notre cadence de travail: on est passé à 2 traites tous les 2 jours et 1 traite entre chaque.
– Je confirme qu’il ne faut pas toucher le fil le plus haut de la clôture sous peine de prendre le jus (à 4h du matin, ça réveille).
– J’ai officiellement pris une douche de m*rde. En dépit du fait que c’est chaud, c’est loin d’être agréable.
– Parler aux vaches en français ne sert strictement à rien.
– Je suis devenu un pro des scones.

Clap de fin pour cette 3ème chronique.
LA SUITE TRES PROCHAINEMENT, avec encore et encore de magnifiques randos…

Une réflexion sur “Les chroniques d’un farmer – part.3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s