Le parc national du Bic en 3 jours

Si vous prévoyez de passer quelques jours semaines mois (bref, le temps que vous voudrez) en Gaspésie, alors un conseil: arrêtez-vous au parc national du Bic. Vous ne le regretterez pas…
Ce parc national -provincial- québécois allie avec perfection montagnes verdoyantes et baies étincelantes, le tout avec un brin d’air « senteur marine » qui va bien. Petit par sa taille mais grand par sa biodiversité, le parc du Bic se positionne comme une belle porte d’entrée pour l’exploration de la Gaspésie, que vous soyez véhiculés ou non.
C’est donc en toute logique que j’ai choisi de poser mes sacs à dos ici et de planter ma tente.
Accès, activités, incontournables, découvrez ce petit écrin de nature, toujours à petits budgets…

IMG_2549

Baie du Ha! Ha!

UN PARC OUVERT SUR LA MER…

Situé à 3h de route de Québec (via la Transcanadienne) et à 15 min à peine de Rimouski, ce parc de 33,2 km² est une destination nature facilement accessible et d’une rare beauté. Faut dire, qu’en guise de bienvenue, le paysage vous déroule presque le tapis rouge! De sombres forêts de pins qui se dressent devant vous, des montagnes qui se déchirent aux abords du fleuve, de nombreux îlots et des baies qui vous appellent… Un vrai parc côtier-marin. Les décors de films hollywoodiens n’ont qu’à bien se tenir !
Et, cerise sur la gâteau, c’est aussi ici que vous pourrez partir observer le phoque, emblème du parc. Bon, j’espère que vous aurez plus de chance que je n’en ai eu, aucun phoque n’a pointé le bout de son nez pendant 3 jours… Mais, qui sait, à défaut d’entrapercevoir un phoque, vous pourrez peut-être faire la rencontre d’un renard ou d’un chevreuil sur une plage…

 


 … AVEC DES ACTIVITÉS POUR TOUS 

Avec ses 3 campings (dont 2 sont aménagés), son réseau de sentiers et de pistes cyclables de près de 100 kms qui traverse forêts, prairies et montagnes, ses 3 points d’infos, ses nombreux points de vue, vous serez loin de vous sentir désemparé(es).
Dans ce flot de services à la clientèle, vous ne serez pas en reste non plus en terme d’activités: kayak sur mer, vélo, randos, observation de la faune durant le jour ou la nuit, activités théâtrales pour les familles (et pour le plus grand plaisir de nos acouphènes), etc…
Clairement, moi qui m’attendais à un concept plus « nature et repos » avant de venir, j’ai pris une sacrée claque ! 😅
Mais en fin de compte, et à ma plus grande surprise, chacun y trouve sa place. En effet, ce -petit- parc est tellement grand que vous pouvez facilement ne croiser personne pendant plus d’1 bonne heure de rando, ce qui vous laisse par exemple le temps de prendre en photo les rosiers sauvages…

Bien sûr, je ne parle pas des activités hivernales qui sont présentes en masse. Le contraire vous aurait peut-être étonné, non ?!

Pour davantage d’infos sur toutes les activités proposées par le parc, consultez le site du parc national du Bic, il regorge d’infos !

 


MES INCONTOURNABLES EN 3 JOURS

NB: par manque de temps et question de budget, j’ai priorisé sur la rando… De même, les photos de coucher de soleil à faire baver, prises depuis le kayak, seront donc pour une prochaine fois 😉

*****     *****     *****
JOUR 1 « Le Tour du Cap-à-l’Orignal & le Grand Tour », depuis la Ferme Rioux (environ 12 kms) OU depuis le camping Rivière-du-Sud-Ouest (environ 18 kms)bic_carte_guide-2

Clairement, prenez la journée entière!
Cette balade vous fait passer des forêts aux plages en quelques minutes. Pour moi, le clou de la sortie reste les portions de littoral escarpées, où il faut parfois presque escalader (!). Cette partie-là est accessible uniquement à marée basse (symbolisée sur la carte par des triangles). C’est donc préférable de partir au moins 2h avant l’heure de marée basse (pensez à demander l’horaire des marées).
Se retrouver au pied de l’impressionnante falaise avec vue unique sur l’estuaire, c’était royal !! 👌
Voici quelques photos…

 

*****     *****     *****
JOUR 2
« Le Pic Champlain & Les Murailles », depuis le parking (soit 15 kms) OU depuis le camping Rivière-du-Sud-Ouest (environ 21 kms)bic_carte_guide-3

Mis à part au sommet du Pic Champlain, vous restez principalement en milieu forestier, avec par endroits des ouvertures sympas sur l’estuaire et vers les terres. La montée vers le Pic Champlain lui, vous réserve un beau panorama sur le paysage des Appalaches.
Ah, important. Parce que vous allez suer comme des bœufs pour arriver en haut, tâchez de profiter de la vue et des bancs. Attention toutefois à ne pas vous endormir sur place, vous n’êtes qu’à la moitié de la rando…
Excusez d’avance pour la piètre qualité des photos, le temps n’était pas tip top!

 

*****     *****     *****
JOUR 3
« Combo Anses aux Bouleaux (Est et Ouest) & Cap Caribou », depuis le parking Île-aux-Amours (soit 3,4 kms) OU depuis le camping Rivière-du-Sud-Ouest (environ 6,5 kms)bic_carte_guide-4

Cette petite balade (oui, il en faut bien une, hein?!) vous fait découvrir 2 belles anses (petites baies) reliées par le Cap Enragé, zone de protection. Le sentier qui va d’un bout à l’autre vous fait passer par une végétation essentiellement composée d’épinette blanche et de quelques fleurs appelées « quatre-temps ».
Je vous recommande de commencer par l’est et d’aller vers l’ouest. La plage de l’Anse aux Bouleaux-Ouest est sublime et je n’ai rencontré personne, sauf un chevreuil sur la plage (voir photo en début d’article) et un renard sur les rochers, dont le regard m’a littéralement subjugué…
A vous de juger !

 

« Bonjour, dit le renard. -Bonjour, répondit poliment le petit prince […]. -Qui es-tu? dit le petit prince. Tu es bien joli… -Je suis un renard, dit le renard. », Le Petit Prince, A. de Saint-Exupéry

*****     *****     *****

Ça y est. Vous voici déjà arrivés à la fin de cet article…
Maintenant, vous avez en mains les clés pour organiser un séjour dans le parc du Bic, avec un budget réduit, sans se priver pour autant.
Ce parc mérite que l’on s’y arrête, tant pour ses facilités que pour sa richesse faunistique et floristique.
Alors, vous partez quand ?!

FIN DE L’ARTICLE.
NEXT: 
« Le parc national de la Gaspésie en 3 jours »


Pratico-pratique

– Il est possible de réserver votre emplacement camping directement sur le site internet du parc, onglet « Réservez en ligne ».
– Il y a 2 dépanneurs sur place. Idéal quand on manque de noodles ou d’une boîte de haricots 🤗
– N’oubliez surtout pas votre anti-moustiques, sinon vous allez y laisser vos nerfs et votre journée (je parle en connaissance de cause).
– Avant de partir en rando, prenez au moins 1,5L d’eau (ou 1/2 gallon), tout au plus. Vous pourrez recharger sur certains points d’eau mais attention, il n’y en a pas partout!
– L’accès wifi dans le parc… bah, il vous faudra soit marcher, soit déconnecter.
– Les douches sont limitées à 4 min CHRONO. J’ai appris que je prenais une douche en 2 min.
– Surtout, SURTOUT, éviter d’écouter « Despacito » avant d’arriver dans le parc. Question de vie ou de mort.

5 réflexions sur “Le parc national du Bic en 3 jours

  1. Pingback: Le parc national de la Gaspésie en 3 jours | Les aventures de monsieur Wellington

  2. Pingback: En route vers la pointe Gaspésienne ! | Les aventures de monsieur Wellington

  3. Pingback: PEI, l’île-province du Canada ! | Les aventures de monsieur Wellington

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s