Ma transition 2015-2016, de « surprise! » en surprises…

Mode de fonctionnement du helpX:
– Règle n°1: bien lire le profil de tes futurs hôtes.
– Règle n°2: regarder sur la carte ton point de chute.
– Règle n°3: lire les avis des précédents helpers.
Si tu oublies la règle n°1 (ou si tu te dis que c’est pas trop important), alors tu vas parfois dans une drôle d’inconnue. Si tu respectes tout, alors tu n’auras aucune surprise…
Retour sur cette fin d’année 2015 et mon début d’année à Oamaru !

20160109_160239

Ca, ça fait parti des « surprises » ! (Oamaru Harbour)

Après ce Noël planant, il est temps de reprendre ma route. J’ai pour mission de descendre plus au sud, retrouver des vues sur la mer et revoir cette eau turquoise qui rend tellement bien sur les photos…

29/12, 17h30. Après être parti de Christchurch, me voici désormais dans un camping.
Au premier abord, ça a l’air sympathique comme tout: des dizaines de poules (en fait plus de 100 !) qui gambadent, une grande piscine, un court de tennis, des espaces verts partout, des arbres qui font de l’ombre à des parterres de fleurs, un verger… « Yep! », c’est vraiment sympa. Sauf que…. Au bout de quelques minutes, Andrew me dit un peu gêné: « Je ne sais pas si Yi-Ming t’a dit mais ici on est un camping nudistes et gay friendly ». Et là je me mets à exploser de rire, en pensant « Hé m*rde où j’ai encore atteri ?! ». Je lui dis de façon bien claire qu’il n’y a aucun problème pour moi du moment où je n’ai pas à me balader à poil. Il rigole.
Tu m’étonnes ! Encore une autre expérience…
Sinon, ma mission sera essentiellement de nettoyer le jardin, les carrés de fleurs et le coin des herbes aromatiques. Ici aussi c’est la jungle ! Vais avoir du pain sur la planche…

31/12, 18h. Soirée réveillon au camping. Tous à poil ! (je plaisante) Tout le monde est bien sappé, je rencontre les voisins, les campeurs sont invités et des amis se joignent à nous. Tic, tac, tic tac. Après un repas assez convivial, on file dehors pour une session ciné en plein air.
Tic, tac, tic, tac. Minuit sonne. La voisine (une sud-coréenne) lance un « HAPPY NEW YEAR ! » mais tout le monde est bien trop occupé à répondre. Bizarre…
Tic, tac, tic, tac. 00h20. Tout le monde part au lit (déjà ?! Oui, en général les néozélandais ne savent pas trop faire la fête, ici tout ferme/finit tôt). J’en profite pour rester sur ma chaise longue, enroulé dans ma couette, une bière à la main à contempler les étoiles… Puis je skype la France, mon premier « Bonne année » sera pour Lolo, Ben, Marie et toute la clique. Ma petite famille dans le 82, des personnes sur qui on peut compter. Ils auront ri de me voir la frontale allumée, à me faire attaquer par une nuée de moustiques… A ce moment-là, la France me manque. J’aurais tant aimé le passer avec vous, vous qui me lisez, qui me suivez depuis mon départ, qui m’encouragez à continuer d’écrire, qui me dites « c’est génial ce que tu vis »…


03/01, 10h30. Direction Oamaru, à environ 3h en voiture. Mon bout d’carton à la main et mon pouce levé, j’attends 15min et grâce à Chiara je file tout droit vers le sud. Là-bas, Doug mon futur hôte m’attend.

C’est finalement après 4h de route (c’est long, surtout avec un van qui risque de te claquer entre les mains) que me voici débarqué en territoire penguins ! Rappelez-vous, j’y avais fais une halte lors de mon roadtrip et m’étais promis d’y revenir…

Doug, c’est un sacré personnage, un « bon vivant » qui aime le bon manger et le bon boire, une sorte d' »Obélix » comme il se plait à dire, avec parfois un humour à la limite. Une chose est sûre: chez lui tu commences pas le boulot avant 10h ! Idéal pour prendre un bon petit-déj’ avec vue de fou sur la ville et le port…

20160109_084601

Réveil zen face à la mer…

Sur Oamaru, niveau boulot, je me suis pris pour un vrai maçon, à creuser dans un sol dur comme du caillou (c’est le cas de le dire), poser des planches de coffrage avec Ronan (un autre français avec moi en helpX), faire du béton (tiens ça me rappelle des souvenirs), démonter/couper/déplacer un garage alors devenu un « morceau de garage », peindre des murs et finir par jardiner.
Preuves à l’appui !

Mardi 05/01, 14h30. Direction le centre-ville et le Steampunk HQ, l’une des attractions supra fun d’Oamaru. Ce musée, c’est un ovni débarqué de nulle part. T’as l’impression de revenir au XIXème siècle, dans une époque « rétrofuturiste », un mélange de style victorien avec des faux-airs de métaleux lunaires. Comme par hasard, la ville, qui a connu son apogée fin XIXème grâce à son ouverture sur la mer et le commerce des graines et du malt, possède toujours pas mal de monuments victoriens. Le style du musée colle clairement à l’ambiance « so steampunk-victorienne », comme en atteste mes photos…

Steampunk HQ

Oamaru

Samedi 09/01. Cet après-midi il fait beau. Je me lance dans une balade de 2H30 qui en réalité durera 4h30 ! Je suis un vrai touriste. De la Skyline Walk, en passant par Fenwick Park, les jardins publicsKing George Park, le point de vue au-dessus du port, South Hill Walk jusqu’à Bushy Beach (pour aller voir des penguins aux yeux jaunes) et revenir à la maison, ce sont pas moins de 20kms dans les pattes ! J’ai les jambes qui chauffent mais la tête remplie de belles images, encore…

En cadeau: des penguins bleus (en haut) et aux yeux jaunes (en bas)

Mardi 12/01, 10h30. J’ai décroché un entretien dans une dairy farm pour bosser en tant que « milkeur ». Terminé les helpX (pour le moment). Il est maintenant temps de se poser, d’en savoir un peu plus sur le secteur de la production laitière (1er secteur générateur de revenus pour la NZ), d’appréhender le quotidien de ses hommes et ses femmes dévoués à leur métier, de vivre comme un vrai néozélandais !

A SUIVRE…
PS: désolé mais à partir de jeudi (demain), je commence mon nouveau job et serai beaucoup moins présent sur la toile. Là où je vais le wifi n’existe pas… C’est aussi ça la Nouvelle-Zélande 😛
PS2: j’aurai désormais une adresse ! Alors, n’hésitez pas à me faire parvenir foie gras, fromage, saucisson, bref tout ce qui peut être mangé et qui vient de France… Faites attention aux restrictions et penser à tout déclarer
➡ https://goo.gl/YkpO7h (je suis sympa)

Une réflexion sur “Ma transition 2015-2016, de « surprise! » en surprises…

  1. Pingback: Les chroniques d’un farmer – part.3 | Les aventures de monsieur Wellington

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s