400 kms de bonheur de l’Otago au Canterbury !

6 mois maintenant. 183 jours que j’en prends plein les yeux. 4392 heures à savourer ce Working Holiday Visa. Le temps passe si vite, trop vite. Plus que 6 mois à passer et encore des lieux magiques à découvrir… En fait, c’est vraiment pas suffisant 1 an ! 😛
Allez, retour sur les jours 9 & 10 de notre roadtrip…

2015-12-12 16.24.02

Les lupins du Lac Tekapo

…mais avant de vous faire découvrir cette pépite qui est Tekapo, direction le sud, vers « l’Edimbourg de la Nouvelle-Zélande »…

Vendredi 6/11, 10h passé. Nous quittons Dunedin. Au revoir la Coastal Otago ! Aujourd’hui, on remonte tranquillement vers le nord et on va couper vers le centre. On a booké 2 nuits sur Tekapo.
Sur la route, on s’arrête sur un site touristique -mais immanquable: les Moeraki Boulders. De vraies étrangetés de la nature, après Pancake Rocks
Jugez-en par vous-mêmes !

Pour la petite histoire, une légende maorie raconte que ces boules seraient en réalité des « gourdes » (le fruit bien sûr, bande de …) débarquées du canöe Araiteuru alors échoué en Nouvelle-Zélande il y a des centaines d’années. Hum, pourquoi pas. Sinon, selon les scientifiques, ces boules sont en réalité des concrétions de calcite formées il y a 65 millions d’années. Bon peu importe la version, quand tu vois ça, tu te dis que la nature peut vraiment faire des merveilles…
40 kms plus loin, il est déjà l’heure de la pause déj’. Quoi de mieux que de s’arrêter devant le port d’Oamaru, avec une eau tellement turquoise que t’es obligé de mettre tes lunettes… Dur la vie !

20151212_170810

Oamaru, aussi connue pour ses pingouins…

« Woaaaaw ! ». C’est vraiment trop beau. Je reviendrai ici, c’est sûr ! Cette ville, ouverte sur la mer, a aussi de splendides bâtiments style victorien… Il faudra que je vous montre plus tard.
Ah, c’est toujours bon à savoir, c’est ici que Richie McCaw est né.

La route qui mène à Tekapo est longue mais il fait beau. On se régale. Enfin, je me régale. Auré, elle, s’accorde un somme. Je tente en vain de capter une quelconque radio mais je pense qu’ici c’est un peu notre zone blanche en France, la fameuse « diagonale du vide ». Je ris.
Des plaines -pas très reluisantes dû au manque d’eau- aux collines offrant des vues panoramiques, la région de Canterbury est quand même belle. Quelques 10aines de kms plus loin, passé Omarama, on tombe sur un panneau indiquant les Clay Cliffs. Visiblement c’est quelque chose de touristique. Ni une ni deux, on décide de prendre cette direction. On ne sait pas ce qui nous attend. Pas eu le temps de checker sur le Lonely (façon, pour ce qu’il sert, ndlr). « Totale impro ».
Et là… après avoir quitté la route, emprunté une gravel sur bien 10kms, passé un portail indiquant « Private Property » et une boîte aux lettres rouge avec un smile dessiné et « Pay Here », on arrive en face de ça…
Pas mal, hein ?! 😎

20151106_154754

Voici les Clay Cliffs !

Quelques photos bonus…

Il est maintenant temps de reprendre la route. Parlons-en de cette route. Je n’ai jamais vu de route aussi longue. Elle semble s’étendre vers l’infini, on n’en voit jamais la fin. C’est exactement le genre de route qu’on voit dans les documentaires sur les States: droite, plate, déserte. Bref, cette route-là, c’est la même…
On passe le lac Ruataniwha puis la ville de Twizel. Prochain carrefour: Mount Cook à gauche, Tekapo à droite. Ce serait quand même c** de ne pas aller voir ce fameux mont. On sera à la bourre à l’auberge mais tant pis. Let’s go !
Après avoir longé ce magnifique lac Pukaki, on arrive au Aoraki/Mount Cook Village. Vous l’aurez compris, notre toile de fond n’est autre que le plus haut pic de Nouvelle-Zélande qui culmine à 3724m. Par manque de temps, on ne fait qu’une escale photos et on repart. Il faudra absolument que je revienne faire une de ses randos magnifiques dont tout le monde parle… Je disais quoi déjà plus tôt ? Ah oui, « 1 an c’est vraiment pas suffisant » !

20h15. Tekapo. On débarque enfin dans notre auberge, le Tailor Made Backpackers. Inutile d’insister sur le fait que je vous la recommande, chaudement. Ici, on se sent vraiment comme à la maison. C’est propre, il y a de l’espace, un hamac, des animaux, un cour de tennis, un terrain de basket, le lieu idéal pour nos 2 jours ici…

Samedi 7/11. Ce matin, c’est farniente. Et petite vendange de paniers à 3 points. Après un déjeuner rapide, on se décide à partir en rando-balade. Au programme: Mt John Summit & Lakeshore. En gros, rando de 3h/3h30 officiellement (2h15 officieusement) avec vues imprenables sur le lac Tekapo, le lac Alexandria, le lac McGregor et puis tous les environs en fait. Vues à 360°C !

C’est les mollets bien chauds qu’on part maintenant vers THE PLACE TO BE à Tekapo, la fameuse Church of the Good Shepherd ! De toute façon, il suffit de regarder un peu: si tu vois 3 bus, une 10aine de voitures sur le parking et une horde d’asiatiques, t’es sûr à 100% d’être au bon endroit.
Pourquoi ce lieu est si connu ? Ce n’est absolument pas pour son église (construite en 1935 en mémoire des pionniers du Mackenzie Country) mais pour sa vue absolument divine sur le lac (photo en-tête), les fameux lupins et les montagnes enneigées… Magique.

Sinon Tekapo c’est aussi et surtout connu pour son ciel étoilé. Jamais je n’ai pu voir autant d’étoiles. C’est tellement beau que l’ensemble (ville + lac) est partie intégrante d’un projet de l’UNESCO visant à classer le site sous la dénomination de « Dark Sky Reserve » faisant de l’endroit la plus grande réserve de ciel nocturne au monde. Rien que ça !
Et comment vous dire… c’est vraiment fascinant. Presque magnétique. Impossible de vous montrer une photo digne de ce nom mais voici un exemple de ce que j’ai pu voir juste en levant la tête…

night_sky_photography

© Tekapo Tourism

Rien que d’écrire cet article, j’ai l’impression d’avoir la tête dans les étoiles…
Tekapo, comme un voyage hors du temps.

A SUIVRE: Christchurch et la Banks Peninsula !

PS: Désolé pour le retard, je tente en vain de tout rattraper…

3 réflexions sur “400 kms de bonheur de l’Otago au Canterbury !

  1. Pingback: En vadrouille à Christchurch et dans la Banks Peninsula ! | Les aventures de monsieur Wellington

  2. Pingback: Et une chose en moins dans ma bucket list ! | Les aventures de monsieur Wellington

  3. Pingback: Ma transition 2015-2016, de « surprise!  en surprises… | «Les aventures de monsieur Wellington

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s