P’tit roadtrip en Nouvelle-Ecosse

Quoi de mieux que l’hiver, la chaleur du foyer, les bûches qui craquent, les flocons qui tombent pour repartir en Nouvelle-Ecosse et revoir son panache de couleurs…
Dans cet article, embarquez avec moi pour le Cape Breton, la merveilleuse île (presque péninsule!) qui ne cesse d’attirer les foules. Puis, place à « Halifax la vivante » avec son bord de mer apaisant, suivi de Lunenburg, bijou d’histoire classé au patrimoine de l’UNESCO. Et le meilleur pour la fin: un vivifiant coucher de soleil à Peggy’s Cove
Un programme qui donne la patate !

20171109_093254[1835]

Mt Franey Trail (viewpoint, Cape Breton Island)

N°1: CAPE BRETON ISLAND, l’incontournable de Nouvelle-Ecosse

– Classée « Destination n°1 en Amérique du Nord » (Travel + Leisure),
– Son parc élu « Meilleur parc national du Canada » (USA TODAY 10Best),
– Élue « Destination numéro 1 à recommander à des amis pour 2018 » (sondage Expedia.ca),
– Son Cabot Trail classé dans le « Top 10 des choses à faire dans un parc national canadien » (National Geographic, 2017),
– ou encore le Cabot Trail classé parmi les 7 routes les plus scéniques du Canada (Zoomer, 2017),
VOUS EN VOULEZ ENCORE, parce que la liste est ben ben longue !!!…
Histoire de vous faire râler, voici la petite vidéo bien énervante qui vous en met plein la vue, passé le premier virage ⤵

Pour ma part, vu que je fais jamais rien comme personne, j’ai décidé de visiter le Cape Breton en plein novembre, en « mission commando roadtrip-camping » ! Une sacrée expérience !!! 🛣🚗⛺
Au total: 3 jours, un peu plus de 400km au compteur, des vues à couper le souffle, bref c’était intense et ça vaut vraiment son pesant d’or… Parce que dans le fond j’suis quelqu’un de nice, je te laisse découvrir cet endroit merveilleux, qui associe à la perfection l’espace côtier des hautes terres…
Enfin, une des raisons qui te donnera envie de t’y rendre: la chance de voir pleins d’orignaux à presque tous les virages !

Pour plus d’infos, vous pouvez jeter un coup d’œil ici:
Site internet officiel de Nouvelle-Ecosse
Site internet du parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton


N°2: Flâneries à HALIFAX

Comment ne pas parler d’Halifax…
C’est clairement un passage obligé si vous êtes en Nouvelle-Ecosse. Attractive et historique, cette ville (la capitale de la province) a été pour moi une vraie bouffée d’oxygène après mes périples sur l’île-du-Prince-Edouard et dans le Nouveau-Brunswick.
Aussi, je vous conseille d’y rester entre 1 et 3 jours, histoire de vraiment prendre le temps, d’explorer l’endroit (voire de s’y perdre !) et de se balader sur son waterfront. Pis, rien de tel qu’une bonne poutine ou un chocolat chaud (à déguster sur le parking Salter St qui accueille de nombreux restos rapides entre mai et octobre)…
En plus des recommandations de vos guides touristiques, voici selon moi les indispensables sur votre séjour à Halifax :
– la Citadelle d’Halifax (lieu historique national), prétexte idéal pour remonter dans le temps et se prendre pour un soldat du 78ème régiment des Highlanders! La citadelle est pas mal vaste et possède de nombreuses expos un peu partout. Compter au moins 2h de visite, facile 🧐
– le Musée canadien de l’immigration du Quai 21. Didactique, riche et vraiment bien fait, ce musée retrace plus de 400 ans d’histoire de l’immigration canadienne. N’hésitez pas à vous attarder sur la section de 1928 à 1971 (où vous apprendrez que plus d’1 million d’immigrants sont entrés au Canada en passant par le quai 21)
– les jardins publics (gratuit). Que l’on soit passionné(s) de fleurs ou de fontaines victoriennes, cet endroit offre une vraie pause en pleine ville. Parfait pour savourer sa glace à l’ombre d’un noisetier…

Plus d’infos sur les visites, direction ces sites:
Lieu historique de la Citadelle d’Halifax
Musée canadien de l’immigration du Quai 21
Jardins publics d’Halifax


N°3: Farniente à LUNENBURG

Une envie de vous échapper de la ville pour quelques heures? Lunenburg et ses maisons colorées vous tendent les bras…
Située à peine à un peu plus d’1h d’Halifax, la petite ville côtière qui se transforme en véritable nid à touristes l’été a vraiment de quoi émerveiller (et vous faire oublier bien vite les températures du mois de novembre ✊).
D’abord habitée par des allemands, des suisses et des français protestants, eux-mêmes « recrutés » par la couronne britannique comme travailleurs pour Halifax, elle devient rapidement un lieu stratégique pour les bateliers et les pêcheurs. Aujourd’hui encore, on prend plaisir à se balader dans un cœur de ville qui a conservé son charme des 18 et 19ème siècles, guidés par les nombreuses maisons aux couleurs chatoyantes…
J’avoue, moi le premier, m’être pris au jeu du « quelle couleur me sautera le plus aux yeux »; par moment c’est carrément pétard !!!
En tout cas, la virée est encore plus réussie quand elle se termine par un petit réchaud, découvert au hasard d’une rue… J’ai eu comme l’impression d’être dans le sud !

Comment bien savourer Lunenburg ?
Lunenburg, Nova Scotia Tourism
Salon de thé/café « Laughing Whale – Coffee Roasters » (100% organic)


 N°4: Sérénité absolue à PEGGY’S COVE

C’est sûrement un des endroits les plus photographiés au Canada…
Un village de pêcheurs qui doit compter pas moins de 100 maisons, situé aux confins de la terre. Au bout du chemin, juché sur des roches de granite aux bords arrondis, un phare se dresse et contemple fièrement l’Atlantique.
En ce moment de l’année, point de cohue. Le phare n’est presque qu’à toi.
Tu n’as qu’à t’asseoir sur le premier banc, contempler la mer, puis fermer les yeux et te laisser bercer par les rouleaux…

Passé 18h, il n’y a plus que les téméraires (ou les plus fous!) pour braver les bourrasques de vent qui te glacent les mains. C’est que les superbes clichés du coucher de soleil, ben ça se mérite !!! Attention, possibilité d’yeux qui saignent instantanément… 🤤😍

IMG_5621

Alors, beau hein ?! 😜

Si vous aussi, vous voulez sentir les embruns et baver en regardant la mer, informez-vous sur ces sites:
Peggy’s Cove, Nova Scotia Tourism
Peggy’s Cove Coastal Region
– pis, prenez le banc face au phare et attendez patiemment le coucher du soleil…

*****     *****     *****

2 février 2017. C’est depuis Moe’s River (Québec) que je vous écris ces quelques lignes. L’article est resté au frais pendant un bon bout de temps, je l’avoue. La faute au laisser-aller. En même temps, y’a pas plus belle excuse que celle-là hein !

FIN DE L’ARTICLE.
NEXT: Récits d’auto-stoppeurs…

4 réflexions sur “P’tit roadtrip en Nouvelle-Ecosse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s